15.6.06

Dalle en terre crue !

Plus de 15 jours depuis la fin du chantier participatif et je prends juste le temps de donner des nouvelles.
Tout d'abord, bienvenue aux nouveaux visiteurs. La revue "La maison écologique" a donné l'adresse de notre blog dans son dernier numéro. Donc à vous nouveaux visiteurs n'hésitez pas à participer.

Concernant cette fameuse dalle en terre -il me semble d'ailleurs que le terme de chape, puisqu'il s'agit d'une finition, serait plus approprié- nous avons organisé un chantier participatif les samedi 3 et dimanche 4 juin. Merci à tous les participants, à savoir : Sébastien, Amélie, Thomas, Romain, Aurore, Pierre, Jean Louis, Thierry, Anne, Jean-Phi, Hélène et Rodolphe. Bien entendu, Véro et moi-même avons participé. Enfin merci à celle qui a prodigué ses conseils avisés : Lou.
C'est en effet Lou Malvido qui a apporté ses compétences techniques et son savoir-faire.

Avant de se lancer dans la description des mélanges et de la technique utilisée, je dois rappeler que ce que nous avons réalisé chez nous correspond à des caractéristiques spécifiques de notre terre. Pour réaliser chez vous une chape semblable, il faudrait faire des essais préalables.
Nos essais ont été réalisés avec 2 terres différentes et des techniques qui nous permettaient d'avoir une idée du rendu final.



Avant tout nous avons fait le choix de "marier" de la terre cuite (tomettes) à notre chape en terre. Ces tomettes viennent d'une briqueterie artisanale de Vendée
Ces carreaux de terre cuite ont donc été posés à hauteur de sol fini (à savoir dalle en chaux-chanvre-paille + 6 cm). Ces carreaux ont servi à "tirer" les niveaux pour la chape en terre. En fait ce sont des repères qui nous été fort utiles. Petit conseil aux éventuels futurs bâtisseurs : il faut faire attention à ce que les plots soient bien posés et que le mortier (ici chaux-sable) ait eu le temps nécessaire à sa prise. On a eu quelques petits soucis chez nous car bien sûr on n'a pas bien respecté ces règles de base... et de nombreuses tomettes se sont descellées pendant le chantier !


Concernant la chape, nous l'avons réalisée en 2 couches.

- La première est constituée de la terre qui nous sert pour les enduits des murs. cette terre est plutôt très argileuse. On l'a laisse décanter dans des poubelles d'eau et ensuite on la malaxe au malaxeur (c'est incoyable non!).

A cette terre, nous avons ajouté (pour 1 volume de terre), du sable 0/3 (1.5 volume), du calcaire lavé 10/20 (3/4 de volume) et de la chaux NHL 5(10 % du volume).

Tous ces ingrédients ont été mélangés en bétonnière en commençant par le sec (gravier+ sable) puis la terre (de consistance yaourth) et enfin l'eau (pas trop).

Ce mélange ne doit pas être trop humide.

Cette couche se pose sur le sol existant sur 3 cm, elle est étalée au rateau, foulée avec les pieds, tirée à niveau par une règle et enfin damée à l'aide d'un persuadeur. Cet outil est à la base destiné à redresser les bottes de paille mais il s'est avéré particulièrement efficace pour le damage.
Cette couche est appliquée sur la totalité de la surface (soit 40 m² chez nous).


L'application au rateau



La mise à niveau


Le résultat après la 1ère couche

-La seconde couche (et donc la dernière) est un peu différente. Déjà, et c'est un exploit pour ceux qui connaissent notre terrain, nous avons utilisé la terre de chez nous !!!!
Pour cette couche, nous avons tamisé notre terre afin d'obtenir une granulométrie de 0-20 (avec des grilles de refrigérateur!!!).









Cette terre est ensuite décantée, malaxée (toujours à l'aide d'un malaxeur !) mise dans une bétonnière (elle a aussi la consistance d'un yaourt) et mélangée avec 10 % de chaux NHL 5. Après quelques essais nous avons ajouté de la terre sèche non malaxée (1/2 volume pour 1 volume de terre malaxée)




Une fois le mélange effectué, la terre est appliquée sur la 1ère couche, tassée avec les pieds, les niveaux sont tirés (grâce aux carreaux de terre cuite),



la terre est ensuite damée avant d'être talochée (à l'aide d'une taloche ! d'où son nom)...




et lissée (à l'aide d'une lisseuse ! certes mais une lisseuse japonaise).





Reste le problème des joints de dilatation. Nous en avons artificiellement créé entre les carreaux de terre cuite et à la jonction entre la terre crue et la terre cuite







Les premiers jours des fissures sont apparues. En humidifiant voire en mouillant, et en relissant, elles disparaissent définitivement (du moins nous l'espérons).










Enfin, le tout est copieusement arrosé (pendant le temps de la prise de la chaux soit 28 jours).











Dernière précision, nous avons obturé tous les sources de lumière directe (baies, fenêtres, portes vitrées...) afin que le soleil (que nous souhaitions très présent à la conception) ne tape pas trop fort pendant le séchage et ne crée donc des fissures.


C'est pas beau ça ???? ¨Pour nous résumer :
1ère couche : épaisseur 3 cm
1 volume de terre malaxée
1.5 volume de sable 0-3
0.75 volume de calcaire lavé 10-20
10 % de chaux NHL 5
eau (+ou- 10 %)

Ce mélange est posé, tassé et damé.

2éme couche : (la terre n'est pas la même) épaisseur 3 cm
1 volume de terre malaxée (granulométrie maximum 20mm)
1/2 volume de cette terre sèche
10 % de chaux NHL 5
eau (+ou- 10 %)

Ce mélange est appliqué, foulé aux pieds, nivelé, damé, taloché et lissé .

Pour les Z'interessés, le salon Prairial à Aytré (à côté de La Rochelle (17), organise une table ronde sur le thème :"auto-construction : comment passer à l'acte" le samedi 17 à partir de 18h00.
Je ferai partie des intervenants. Faites-vous connaître si vous êtes des habitués du blog et participant à cette table ronde !

23 commentaires:

parkerbol a dit…

Je trouve le travail superbe malgré des petites difficultés comme les fissures ou les temps de prise.
La mise en oeuvre commentée (avec humour) fait et fera de ce blog une référence ... à n'en pas douter.
Je me demande comment ferai-je pour ma dépendance, garage ?
Devrais-je imprimer tout le blog quand je commencerai mes travaux ?
Ou tout sauvegarder sur un ordinateur portable ?
Ou t'appeler pour me donner les dosages en direct :) ?

norbert a dit…

Je trouve ça superbe...

On en avait déjà vu un échantillon lors du stage chez André et Coralie... Et rien que cet échantillon nous avait donné envie de le faire... Mais là, vos photos font plus que donner envie... C'est sûr, on le fera !

nicole a dit…

Salut Véro, salut François
magnifique la dalle! et convaincant. Moi aussi, ce sera ça !
Quel plaisir de voir votre maison comme ça et de savoir qu'un petit peu de moi y est !
bon courage
Nicole du Japon

booyann a dit…

c'est vraiment superbe, mais vous n'évoquez aucune protection au final? (huile de lin ou autre...) est-ce un oubli ou est-ce normal?
encore bravo ceci dit, c'est très motivant pour nous autres autoconstructeurs en herbe

Anonyme a dit…

Cette chape est superbe ! Mais pour finition, vous faite quoi dessus ?

A+
stéphane.
http://une-maison-a-la-campagne.over-blog.com/

bricoman 85 a dit…

bjr, et félicitation pour ce travail que j'aime beaucoup car utiliser des materiaux naturel, rien de tel et en plus c'est tres bien fait.
étant de vendée je connais peut-etre votre fabrique de tomettes,encore bravo.

Anonyme a dit…

Bravo pour votre blog super intéressant,le sol en terre crue est vraiment une idée géniale et belle. Je suis en ce moment sur ma construction ossature bois et j'ai le projet de faire la salle de vie en plancher de terre comme vous. Après queques mois d'utilisation, a-t-il bougé ?
Comment est-t-il imperméabilisé ?
huile de lin, huile dure, cire dure ?
Y-a-t-il de poinconnement avec les meubles, la table, les chaises et le tonton Marcel qui fait 100 KG et qui s'assoit sur une chaise ?
En tout cas, félicitations pour votre projet.
Amicalement.
Emmanuel

paladruins a dit…

super, je cherchais des témoignages sur les chapes terre mais ne trouvais pas, ça y est.
toutes mes félicitations c'est magnifique.
on restaure une ferme en pisé en isère et on utilise donc les enduits terre et nous avons fait un mur chauffant. http://www.ecologie-pratique.org/construire/mediagallery/index.php
Votre chape tient-elle bien dans le temps ?
avez-vous passé qq chose dessus ?
toutes mes félicitations, la paille et la terre y'a rien de mieux !

Sarah a dit…

Votre dalle/chape est magnifique, j'ai bien envie de faire pareil...
Vous n'avez pas de problèmes d'entretien, de taches grasses qui ne partent plus? Parce que je suppose que vous ne pouvez pas nettoyer cette finition avec des produits trop abrasifs/ agressifs, style javel?
En tout cas, bravo pour cette réalisation!!

Fraudet a dit…

Bonjour.
Tout celà donne envie d'en faire de meme. Qu'est-ce que celà donne a l'utilisation? Les fissures ne sont pas reapparues? L'ensemble est solide (traces, rayures...etc)? Merci d'avance pour ces quelques precisions ;) Et Felicitations! Yannick

TERRE CUITE D'AIZENAY a dit…

Bonjour,

Nous sommes très heureux de voir une autre utilisation de nos carreaux de Terre Cuite.
Au plaisir de se revoir.

alexandratdi a dit…

Bonjour
Je travaille pour un programme court sur l'environnement qui sera diffusé sur tf1 a partir du mois de septembre.
Je recherche des particuliers qui ont fait installer chez eux ou installer eux même un puit canadien.
Je vous laisse mes coordonnées si vous souhaitez me contacter,je serai susceptible de vous donner d'avantage de renseignements.
Merci de votre attention.
Alexandra
cecile.pprod@gmail.com

Anonyme a dit…

Bonjour,
je vous propose de mettre dans vos liens le site que je fais sur la technique du compactage, la brique crue filée, La paille...
Allez voir www.lamaisondurable.com
Je pense qu'il y a quelques info utiles à des autoconstructeurs.

fred&laurence a dit…

bonjour et encore bravo pour votre blog,

en cour de projet pour une maison ossature bois et mur de paille en bretagne (22), je cherche depuis quelque temps la solution pour avoir une masse inertique au sol. la solution de la terre et superbe a en croire vos photos.
Comme de nombreux visiteurs je me pose les questions de finition huile ou autres. Comment avez vous traiter la surface de votre chape? et cela resiste t il a la vie de tout les jours?
Merci pour les renseignements

BRUNO ROBILLARD a dit…

Bonjour bravo a vous pour votre maison en paille joli votre sol
je suis très passionné des maisons en paille et d'écologie j'ai l'intention de partir sur les routes de France en roulotte pour prône cette habita

voici mon email pour dialogue et d'échange d'idées bruno.robillard.photos@gmail.com
et le lien de mon blog. http://ecoloboheme.blogspot.com/ fabrication de ma roulotte
merci a l'avance
cordialement, BRUNO.

Anonyme a dit…

Je suis très intéressé par tout ce qui concerne la terre (je vous invite à visiter la rénovation de notre bâtisse en pisé : http://pise.hautetfort.com ou www.formaterre.org)

Je trouve le résultat magnifique mais j'ai quelques doutes quant au poinçonnement sur le long terme.
Pourriez-vous me dire si me inquiétude est vérifiée avec le recul que vous avez ?

Merci d'avance

Thierry Baruch

BED STREAM a dit…

super jolie bravo

Anonyme a dit…

Bonjour.
Tout celà donne envie d'en faire de meme. Qu'est-ce que celà donne a l'utilisation? Les fissures ne sont pas reapparues? L'ensemble est solide (traces, rayures...etc)? Merci d'avance pour ces quelques precisions ;) Et Felicitations!
françoise Autran
efautran@sfr.fr

Anonyme a dit…

Merci de tous ces consils . st ce qu'il y a un traitement de surface à prévoir pour rendre le sol plus dur ?

28 jours pour la chaux , doit on garder humide simplement ou arroser tous les jours ?

Bien cordialement et merci.Répondre à : mdurand-roger@voila.fr

Anonyme a dit…

Bonjour,
QUelques années deja de retour sur experience... comment votre chappe terre resiste t'elle à l'abrasion ?
Comme bcp d'autres je pense, j'aimerais savoir le traitement fait sur la terre... J'envisage aussi une chappe terre sur une partie de la maison et votre retour d'experience m'interesse fortement !
Merci d'avance
Fred (bruasfredo at orange.fr)
Mon blog :
http://pasapailledelavande.over-blog.com/

Denis a dit…

Bonjour, quel boulot incroyable mais quel magnifique résultat. Faut faire venir la famille et les copains autrement c'est clair qu'on y passe beaucoup trop de temps. En tout cas, votre maison m'a l'air bien belle.

JLD a dit…

Bonjour,
Superbe réalisation mais moi aussi, je suis intrigué par la résistance mécanique et l'entretien d'une telle dalle, en terre.
QUID de la poussière ? Les enduis et la dalle sont-ils stables ?
Je dois à nouveau me relancer dans un nouveau logement (aléas de la vie) et les bons choix sont décisifs !
La première fois, j'avais choisi des enduits sable/pigments/chaux mais suis déçus par le côté 'irréversible' et puis, question de budget aussi, il faut bien l'avouer.
Pourrions-nous avoir votre retour d'expérience ?
Merci pour ce blog !

gabrielle zipolini a dit…

Whouah ! Super réalisation ! Bravo ! Petite question, avez-vous choisi d'installer une aspiration centralisée pour éviter les odeurs de la maison ? Car nous qui construisons notre maison, on nous le suggère beaucoup ...